Musicothérapie au Moyen-Orient

Conversation avec une musicothérapeute, un psychothérapeute et un défenseur de la musicothérapie sur la pratique de la musicothérapie dans le Royaume de Bahrïen

Au début des années 2000, personne n’avait entendu parler de la musicothérapie dans le Royaume du Bahrïen. Puis, est arrivée Aksana Kavaliova-Moussi, une musicothérapeute d’origine biélorusse, formée au Canada, qui a changé l’histoire. En tant que première musicothérapeute de Bahreïn, elle a passé dix ans à créer une pratique de musicothérapie à partir de rien. Après de modestes débuts dans des écoles régionales à éventuellement avoir une pleine charge de clients, Kavaliova-Moussi a fait preuve de persistance et de dévouement inégalable dans le domaine de la musicothérapie ; elle a travaillé avec ardeur pour la promotion de cette profession et la défense de ses intérêts.

Néanmoins, l’histoire de Kavaliova-Moussi ne s’arrête pas ici. Pour entendre l’histoire complète de l’établissement de sa pratique de musicothérapie dans le Royaume de Bahreïn, découvrir les façons avec lesquelles elle a réseauté avec d’autres musicothérapeutes du Moyen-Orient et ce qu’elle a appris de son expérience clinique au Canada, écoutez son entrevue sur la baladodiffusion Able Voice Podcast en cliquant sur ce lien. Pour davantage d’entrevues de musicothérapeutes du Canada, vous pouvez accéder ici à tous les épisodes de la baladodiffusion Able Voice Podcast.


Publié : 20 septembre 2022

Voir plus d'actualités