Le langage compte

Aborder l’utilisation d’un langage systémique dans la pratique clinique de la musicothérapie au Canada

En tant que profession connexe de la santé, la musicothérapie au Canada a principalement adopté, envers les individus et le domaine de la santé, un langage et des perspectives qui sont bien établis au sein du système de santé occidental. L’adoption de perspectives eurocentrées et du concept du capacitisme est une conséquence de ce lien et cela devient apparent dans la documentation en musicothérapie, dans la recherche ainsi que dans la pratique. Les musicothérapeutes Amy Clements-Cortés et Joyce Jing Yee Yip reconnaissent ces enjeux systémiques et elles sont prêtes pour un changement.

Dans cet article, Clements-Cortés et Yip soulignent des préoccupations reliées au langage utilisé dans le système de santé occidental tel qu’il est employé en musicothérapie ainsi que les dynamiques de pouvoir créées par cet usage. Les autrices discutent du langage alternatif provenant d’approches basées sur la neuro diversité et la décolonisation que les musicothérapeutes peuvent utiliser. L’article se conclut par des exemples pratiques sur les façons que cliniciens et chercheurs en musicothérapie peuvent utiliser un langage réflexif et inclusif dans leur travail. On demande aux musicothérapeutes de tenir compte et de faire des changements sur le plan individuel afin de briser les barrières systémiques du langage en musicothérapie.


Publié : 15 novembre 2022

Voir plus d'actualités